Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Prévoir en stratège. Agir en primitif.

Pas faire l’un sans l’autre. Pas avoir tout arraché sans avoir réfléchi avant. Pas se contenter de réfléchir et puis attendre que ça tombe du ciel.

Benoît TOUSSAINT de Pédagogie Nomade, Limerlé, Belgique

Citation

Editorial

Editorial

Entre cinéma et quotidien, documentaire et fiction,
raconter le monde tel qu’il nous arrive.
Bienvenue.

Derniers articles

  • Page 05 : Je n’oserais pas sortir de chez moi, le soir

    Rubrique Quartier de Sainte-Walburge : journal de travail
    Le 25 février 2008 par Emmanuel Massart

    Je me rends compte que ma question suivante laisse l’image du journaliste de terrain venu recueillir quelques témoignages brefs autour des grandes questions de société. Comment est la vie de quartier ? Le micro de Laurent et ma question jouent à plein. Elle fait un pas de côté, pose sa voix comme la porte-parole d’un comité imaginaire : - Beaucoup de drogués, l’insécurité. Je n’oserais pas sortir de chez moi, le soir. - C’est triste de déménager et d’en arriver si vite à cette conclusion. Je n’ai pas eu l’esprit de lui demander si elle avait observé ces choses concrètement. J’ai la sensation que nous jouons avec le maillot de Bel RTL, aujourd’hui.

  • Page 04 : Découverte du parc de la Paix

    Rubrique Quartier de Sainte-Walburge : journal de travail
    Le 16 février 2008 par Emmanuel Massart

    Aux escaliers de Thier Savary, les maisons mitoyennes rythment leurs briques rouges monotones jusqu’en bas. Volets baissés le plus souvent. Remontant la rue Jean Haust afin de regravir la colline jusqu’à la rue Sainte-Walburge, j’ai l’œil attiré assez vite par un terrain de mini-foot un peu en retrait de la voirie, sur un terre-plein annonçant la côte même. Pas de poésie sans terrain de foot. Et celui-ci n’a pas de lignes tracées fermement mais demeure un espace vague, râpé par les gens du coin, traces de pieds dans l’herbe disparue au devant des goals. Cela s’annonce bien.

  • Page 03 : La chapelle rue Coupée et Louise

    Rubrique Quartier de Sainte-Walburge : journal de travail
    Le 10 février 2008 par Emmanuelle Stekke

    Les dames fuient à la vue du micro mais les hommes restent discuter. Ils sont Siciliens. Le premier est arrivé dans les années 60, accompagnant sa mère venue chercher du travail en Belgique. Le second l’a rejoint dans les années 80, d’Allemagne. Ils ne savent pas exactement de quand date l’édifice, sans doute après la guerre dira l’un d’eux. Ils l’ont toujours connu comme ça. Déjà dans les années 60, il venait jouer là avec ses copains, nous dit le premier. Le second est très troublé par l’air tracassé de la statue ornant la chapelle. Il rit doucement.

  • Page 02 : Le triangle magique de Sainte-Walburge

    Rubrique Quartier de Sainte-Walburge : journal de travail
    Le 5 février 2008 par Emmanuel Massart

    En recoupant tout ce que j’ai pu entendre récemment et ce jour encore, pour beaucoup le quartier apparaît d’abord un totem réduit à ses trois manifestations principales : l’église, la place et la rue Sainte-Walburge. Nous pourrions appeler cela le triangle magique de Sainte-Walburge, laissant de côté tout ce qui n’y entre pas et d’abord, toutes ces rues qui démarrent de l’artère principale, nervures discrètes du quartier et de ses habitants. C’est là, une fois conquis par le désir de découvrir le peuple des habitants que notre travail commence véritablement.

  • Le bien-être et l’inégalité, l’exclusion et la solidarité

    Rubrique Le rapport de prévention générale « Paroles des jeunes »
    Le 2008 par Des Images

    Dans le rapport, deux, trois petites notions encore ont été pour moi source de questionnement. Je pense au bien-être. Pour nous, poursuivre le bien-être en tant qu’acteur en AMO, c’était une manière de rentrer dans une logique d’action sociale qui ne serait ni sécuritaire ni sanitaire, en se disant qu’un jeune bien dans sa peau c’est un jeune pour lequel il y a plus de chance qu’il évite un certain nombre de dérives.

  • Travailler directement le rapport « Paroles des jeunes » avec les jeunes

    Rubrique Le rapport de prévention générale « Paroles des jeunes »
    Le 2008 par Des Images

    Alors je les provoque. Je fais un peu du rentre-dedans pour essayer de susciter des réactions de leurs part … Ils disent : Mais enfin, vous n’allez pas nous demander de payer pour des erreurs que les adultes ont faites. Soudain, le débat se concentre parmi eux. Une fille se lève : Mais enfin, tu ne serais tout de même pas heureux d’être à la place de monsieur dans 20 ans si rien ne se passe. Bref un chahut monstre, un débat fabuleux.

  • Besoin de réfléchir nos pratiques : quel lieu et quel temps disponible ?

    Rubrique Le rapport de prévention générale « Paroles des jeunes »
    Le 2008 par Des Images

    Je pense que ce rapport est source de beaucoup de frustration et de beaucoup de déstabilisation. Frustration parce qu’on n’a pas l’occasion de poursuivre la démarche de réflexion avec des accélérateurs de pensée. Déstabilisation parce qu’il pointe un certain nombre de pratiques développées notamment par des AMO en disant : Attention, vous êtes peut-être à côté de la plaque. Nous sommes en train d’échanger sur un projet politique, sur un projet de société. On parle de lutte contre les inégalités, favoriser le multiculturalisme, l’intergénérationnel. Je ne suis pas sûr que les travailleurs sociaux qui sont sur le terrain ont souvent l’occasion de discuter à ce niveau des choses.

  • Se structurer, polléniser, se dévoiler

    Rubrique Le rapport de prévention générale « Paroles des jeunes »
    Le 2008 par Des Images

    Il va falloir être provocateur et dire aux gens : Mais comment vous vous positionnez, vous, par rapport à ces notions ? Comment un directeur d’école peut, comme responsable d’une institution sur le marché de l’enseignement, d’une institution qui doit attirer un nombre d’élèves au moins aussi nombreux que l’année précédente parce qu’il y a des pressions des syndicats pour maintenir l’emploi, etc., comment un directeur d’école peut tenir un discours d’égalité au sein de son établissement alors qu’il peut faire fuir une partie de sa clientèle ?

  • Traduire le rapport sur le terrain : quelle relation éducative défendre ?

    Rubrique Le rapport de prévention générale « Paroles des jeunes »
    Le 2008 par Des Images

    Dans le cadre des questions posées par le rapport « Paroles des jeunes » 2007 à propos de la parole et de l’imaginaire de la jeunesse face à la société, une discussion du groupe pilotant le projet sur les perspectives à venir. Un terrain à travailler avec l’imaginaire et le récit, une volonté de se compter et d’élargir le discours pour toucher les pratiques notamment artistiques. Bref, traiter d’un état du monde avec en filigrane la possibilité que le cinéma ait quelque chose à en dire...

  • Dommage à Paul Meyer

    Rubrique Le cinéma de Paul Meyer
    Le 29 novembre 2007 par Patrick Leboutte

    J’ai vécu ce mercredi 21 novembre 2007, au cinéma Churchill, salle d’art et d’essai liégeoise, la séance de cinéma la plus moche de ma vie. Hommage au cinéaste Paul Meyer, mort le mois dernier, annonçait le programme. Travail de mémoire, promettait-il, en présence de ses amis, de sa compagne, de sa fille.