Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Autrement dit, ce n’est plus le théoricien (philosophe ou savant) ou le leader (charismatique ou bureaucratique) qui doit se situer au coeur des mouvements politiques, mais le conteur qui est en chacun. Ce qui est vivant (chantant, dansant) dans la politique, quand on lutte, quand on expérimente, quand on fait de nouvelles rencontres, ce n’est pas de gagner ou de perdre, c’est d’avoir des histoires à raconter et à se raconter.

Pierre ZAOUI, « Les mille et une nuits de la lutte des classes » in Vacarme n°44, été 2008, P. 87

Citation

Editorial

Editorial

Entre cinéma et quotidien, documentaire et fiction,
raconter le monde tel qu’il nous arrive.
Bienvenue.

Derniers articles

  • LA FABRIQUE DU CINEMA #5 - RENCONTRES

    Rubrique cycle de projections LA FABRIQUE DU CINEMA
    Le 2 février 2010 par Philippe Van Cutsem

  • Page 17 : Portfolio de la boulangerie de Dominique

    Rubrique Quartier de Sainte-Walburge : journal de travail
    Le 25 janvier 2010 par Emmanuel Massart

    Nos allées et venues à Sainte-Walburge - volonté de rendre compte d’un quartier de Liège avec le cinéma – pourraient paraître se faire plus rares pour le lecteur de ce site. Nous n’avons plus rien écrit depuis de longs mois. Pourtant, à plusieurs reprises ces derniers temps, j’ai pu mesurer à quel point les espaces et les histoires nous travaillent sans même réfléchir, rendant à notre patience la chaleur discrète mais attentive de plusieurs gens du coin.

  • Deux entretiens avec Denis Gheerbrant

    Rubrique Défendre des films et ceux qui les font
    Le 25 janvier 2010 par Des Images

    Depuis plusieurs décennies, Denis Gheerbrant parcourt seul, caméra en main, les champs saillants de la France à la recherche de ce qui fait société : gens rencontrés au bord des grands routes, habitants des quartiers populaires, vacanciers installés au camping, ethnies convoquées par la lame ouverte d’un génocide. A côté des entretiens écrits que l’on retrouve ça et sur le net, deux radios ont tendu leur micro au cinéaste. Où l’on constate l’art de la parole, une recherche méticuleuse et lente des mots, un vocabulaire et la cohérence d’une démarche qui ne fait cinéma que parce qu’il y a monde. Et vice-versa.

  • LA FABRIQUE DU CINEMA #4 - EN FAMILLE !

    Rubrique cycle de projections LA FABRIQUE DU CINEMA
    Le 6 janvier 2010 par Philippe Van Cutsem

  • B-docs n°11 - Musique/silence

    Rubrique ciné-club B-docs
    Le 2 décembre 2009 par Stefanie Bodien

    Décembre 2009. « B-docs » va refermer ses portes après plus d’une année riche en projections et découvertes, rencontres et verre d’après séance... C’est toujours un instant particulier : quelque chose s’arrête ici et déjà ailleurs, nous gardons la promesse d’une nouvelle naissance, de tout ce qui peut faire l’histoire minuscule et nécessaire de Des Images. (et d’abord, pensons à La Fabrique du cinéma de Philippe Van Cutsem à Bruxelles) Demeure cette ligne discrète qui nous relie à des spectateurs, quelques mots échangés, un sourire, une tape légère dans le dos. Ces instants singuliers n’existent que parce que vous êtes là et grâce à la disponibilité et au travail des cinéastes que nous invitons - merci à eux. Enfin, l’accueil chaleureux offert par l’Aquilone, habitant la ville et l’enchantant, nous a toujours rendu ce lieu évident. Pour cette dernière, une programmation autour de la musique et du silence, entre les paysages urbains de Philippe Van Cutsem et l’intimité de Manon Coubia qui nous fait découvrir Malvina, dont la surdité partielle n’empêche pas de fendre les jours de ses désirs. Et le cinéma documentaire d’offrir une place pour l’humanité.

  • « Sonate blanche » de Manon Coubia : à l’écoute de Malvina

    Rubrique En quête de personnages
    Le 2 décembre 2009 par Emmanuel Massart

    C’est d’abord Malvina Pastor qui nous regarde et non de simples images. Son visage occupe plein cadre la surface de l’écran, impose l’intimité du regard de la cinéaste auprès du spectateur. Un des éléments bouleversants du cinéma documentaire provient de ce saisissement : des inconnus viennent à nous pour la première fois. Nous ne savions pas qui était Malvina avant de la découvrir au plus proche. Nous ne la reverrons sans doute jamais, à l’inverse de la fiction et de son cortège d’acteurs professionnels. C’est la chance des premières fois.

  • LA FABRIQUE DU CINEMA #3 - Barbara Manzetti

    Rubrique cycle de projections LA FABRIQUE DU CINEMA
    Le 1er décembre 2009 par Philippe Van Cutsem

  • B-Docs n°10 - Prison

    Rubrique ciné-club B-docs
    Le 13 novembre 2009 par Stefanie Bodien

    Ce mois de novembre « B-docs » tourne autour de l’univers carcéral, institutions en marge de la société, lieu de contraintes et d’invisibilité où le cinéma travaille à faire remonter des mots, des voix, des visages.

  • Dire qui l’on est - A propos de « Riding a horse in prison »

    Rubrique Défendre des films et ceux qui les font
    Le 13 novembre 2009 par Emmanuel Massart

    Ces femmes ne cessent de s’effondrer devant nous et ne remonte qu’un visage, un visage de colère, de joie, un visage traversé de multiples lignes, des fractures de sensation bien loin des aiguilles répétitives du temps qui ne passe pas. Face à l’institution : l’intensité, une même manière qu’a la caméra de la cinéaste de chercher en quoi les gens disent qu’ils sont vivants. Quand une détenue est figée devant l’image, insensible apparemment, elle relance le processus d’une question, elle renoue le contact.

  • Publiek isolement - A propos de « Cellule 719 »

    Rubrique Défendre des films et ceux qui les font
    Le 13 novembre 2009 par Des Images

    Il y a à peine quelques images dans Cellule 719 : de temps à autre voyons-nous une percée d’eau mais sinon le film demeure dans le noir. Le texte à l’écran provient de la « lettre d’Ulrike Meinhofs dans le couloir de la mort », texte écrit par la membre de la RAF alors qu’elle était emprisonnée.