Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / Geste cinématographique

Sous-rubriques

  • Qu’est-ce que le cinéma ?

    L’une des premières tâches de notre association a été de penser notre besoin de cinéma, ce qui nous réunit, ce qui définit un compagnonnage avec d’autres et en déroulant cette pelote tranquillement, saisir ce que nous souhaitons faire ensemble et à qui nous désirons nous adresser. Dans les faits, un séminaire a été mis sur pied à la librairie « Livre aux trésors » à Liège, pour proposer une fois par mois (...)

  • Cinéma et travail

  • Défendre des films et ceux qui les font

    Au travers des projections que nous organisons, ciné-clubs et autres, ainsi que des expériences personnelles de spectateurs faites comme tout le monde dans une salle, son salon ou ailleurs, nous nous retrouvons face à des films souvent peu connus et ayant peu de chance de s’attirer les feux de la rampe médiatique voire cinéphilique. Ces films occupent pourtant notre esprit, permettent de mieux (...)

  • En quête de personnages

    Dans le cinéma aujourd’hui, grande place est faite à l’auteur, à son vouloir dire, à ses effets d’écriture, à sa patte. Face aux spectateurs, cette approche risque de précipiter les personnages, devenus simples soldats au service du film. Dans cette rubrique, une galerie subjective de personnages qui ont emporté leur matériau de départ, qui nous ont saisis par leur grâce, leur présence, ce qu’ils vivent (...)

  • Etats généraux du documentaire de Lussas 2008

    Lussas 2008 marque une date importante pour Des Images. Le festival de documentaire français est connu pour être un lieu où l’on réfléchit au cinéma plutôt qu’un ensemble de marches à gravir jusqu’à recevoir le grand prix et les félicitations du jury. C’était la première fois que nous nous y rendions, avec en poche une accréditation et dans la tête, l’envie d’en découdre. Voir des films bien sûr mais surtout (...)

  • Le cinéma de Paul Meyer

    Nous avons tous des figures qui nous poursuivent, des hommes ou des femmes qui en nous précédant dessinent la possibilité de transmettre quelque chose : une vision, une manière de faire avec les autres, regarder le monde dans lequel l’on vit et y trouver une place acceptable. Le geste cinématographique pourrait nous faire convoquer plusieurs cinéastes mais un seul nous vient à l’esprit, par la (...)

  • Nouvelle tentative de nous décrire

    Entre mars et juin 2007, à la suite de l’expérience défunte du séminaire « Qu’est-ce que le cinéma ? », nous avons repris l’idée de réfléchir à nos exigences, nos besoins, nos doutes aussi. Désireux de nous tenir du côté du cinéma en train de se faire, sans nous couper de l’histoire du cinéma dans ce qu’elle nous paraît la plus vivante, nous avions lancé un groupe de travail rassemblant des étudiants de cinéma (...)

Articles de cette rubrique

  • Séminaire de Tours « Pour faire voir : vers un cinéma d’actualité »

    Le 15 septembre 2009 par Patrick Leboutte
    Ce séminaire organisé par l’association « Sans canal fixe » et animé par Patrick Leboutte se déroulera du vendredi 25 au dimanche 27 septembre à Tours. Il s’agira de voir et réfléchir les formes actuelles du cinéma, sa part vivante. Un temps pour se rencontrer, un temps pour voir et faire le point. Rassembler les forces parfois éparses du tiers-état du cinéma. Bienvenue à tous.

    Suite...

  • Programme du séminaire de Tours « Pour faire voir »

    Le 15 septembre 2009 par Patrick Leboutte
    En prenant pour point de départ l’expérience du collectif « Sans canal fixe », associant librement réalisateurs et techniciens dans un même projet cinématographique en Touraine, une journée de réflexion, de projections et de discussions collectives centrée sur les nouveaux rapports qui se tissent aujourd’hui entre tiers-état du cinéma, cinéma d’espace public et cinéma d’expression populaire.

    Suite...

  • Place aux métamorphoses

    Le 13 avril 2009 par Emmanuel Massart
    Le travail de l’art est une expérience égalitaire où par le biais de l’outil caméra – dans le cas du cinéma -, chacun va se mettre en scène, se mettre en « je » et en jeu. Le cinéma est fait pour bouger les places et faire du tailleur de pierres autre chose qu’un tailleur de pierres. Le cinéma, au travers de ses myriades de récits singuliers, raconte sans cesse la métamorphose possible de l’individu.

    Suite...

  • « Caméra au poing » de « Filmer à tout prix » 2008 - Réflexions sur le film d’atelier

    Le 5 janvier 2009 par Emmanuel Massart
    Lors de « Filmer à tout prix », festival bisannuel bruxellois des cinémas du réel, une après-midi de travail est consacrée aux films d’ateliers : projections, discussion et enjeux liés à cette pratique en regard de la production classique. « Caméra au poing », donc, avait lieu le mardi 18 novembre 2008 au Botanique. Réflexions.

    Suite...

  • Une image sans importance

    Le 18 février 2007 par Emmanuel Massart
    (...) L’auto est rutilante, les sièges de cuir noir. Etonnants, ces spectateurs invités dans l’image, témoignant pour nous de ce qu’ils voient, moues boudeuses, prenant à leur tour une photographie de l’événement. Ils nous précèdent et gâchent ainsi l’image attendue ; ils la diminuent peut-être en la faisant reculer devant nous. Ces deux plans de la photographie se repoussent, entre le luxe de ceux qui passent et l’anéantissement de ceux qui restent(...)

    Suite...